Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky

BigrementAncien > Porée au cresson

À l'origine, la soupe désignait une tranche de pain sec ou grillé trempée dans du bouillon, du vin ou du lait, le plus souvent.
Ce mot, issu du francisque « suppa », enregistré par le supplément du Dictionnaire de l'Académie en 1694, était pourtant déjà employé dès le XIVe siècle comme en témoigne notamment le « Mesnagier de Paris ». Il faut dire que tremper la soupe fut pendant des siècles, la chose la mieux partagée du royaume. Pour tous, paysans ou seigneurs, marchands ou hommes de Dieu, la tranche de pain trempée, plongée ou émiettée constituait bien souvent la base de l'alimentation.
Toutefois le sens du mot « soupe » évolua petit à petit au cours du temps et désigna bientôt, non plus la tranche de pain trempée, mais le liquide dans lequel elle était plongée.

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 1 botte de cresson
- 250 g de vert de blettes
- 200 g de purée d'amandes
- 8 cl d'huile de colza ou 50 g de beurre et 50 g de lard gras
- 1 litre d'eau

Technique :
1. Préparer le lait d'amandes : mettre la purée d'amandes dans un bol, puis ajouter l'eau tiède très doucement en remuant assez énergiquement jusqu'à ce que le mélange soit bien homogène.
2. Enlever la partie des feuilles de blettes éventuellement abîmées, laver, sécher puis émincer en lanières ; trier, laver, sécher le cresson.
3. Ebouillanter les blettes et le cresson durant quelques minutes ; égoutter puis essorer.
4. Dans l'huile de colza, faire fondre les blettes et le cresson blanchis durant 10 minutes.
5. Mouiller alors avec le lait d'amandes et laisser mijoter 10 minutes. Servir chaud.

*Ménagier de Paris : Le Ménagier de Paris est un livre manuscrit d'économie domestique et culinaire écrit au XIVe siècle. Il est attribué à un bourgeois parisien et fut écrit à l'intention de sa jeune épouse afin de lui faire connaitre la façon de tenir sa maison et de faire la cuisine.



Date de création : 09/09/2021 07:19
Catégorie : Bon et Plus -
Page lue 28 fois