Texte à méditer :   Qu'un potage soit immangeable, cela ne tient parfois qu'à un cheveu.   Jules Romain
Texte à méditer :   Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.   A. B. Cheales
Texte à méditer :   Je suis gourmet. VOUS êtes gourmands. Il est obèse.   Graig Brown
Texte à méditer :   La bonne chair et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome.   Antoine Carême
Texte à méditer :   L'ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin
Texte à méditer :   Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.   Erasme
Texte à méditer :   L'homme pauvre fait sa cuisine avec de l'eau.   Proverbe magyar
Texte à méditer :   Le vin est un lubrifiant social.   Jean Clavel
Texte à méditer :   Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.   Proberbe irlandais
Texte à méditer :   L'amour et la faim sont les deux moteurs existentiels de tout homme censé.   John Van A
Texte à méditer :   Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.   Coluche
Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot
Texte à méditer :   La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager.   Oprah Winfrey
Texte à méditer :   Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Bonum Vinum laeteficat cor hominis (Le bon vin réjouit le coeur de l'homme).   Psaume 104,15
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Une bonne cuisinière est une sorcière qui dispense le bonheur.   Elsa Schiapparelli
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard
Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Manger est un besoin, savoir manger est un art.   La Rochefoucauld
Texte à méditer :   Le présomptueux devient raisin sec avant d'avoir été raisin mûr.   Proverbe berbère
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte, fait la grimace.   Proverbe turc
Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault
Texte à méditer :   Si le boeuf est beau, c'est que le pré est gras.   Proverbe antillais
Texte à méditer :   Quand le vin est tiré, il faut le boire.   Marcel Pagnol
Texte à méditer :   Faute de grives, on mange du merle.   Proverbe français
Texte à méditer :   La faim chasse le loup du bois.   Proverbe français
Texte à méditer :   Donner un oeuf pour avoir un boeuf.   Proverbe français
Texte à méditer :   A bon vin ne faut point d'enseigne.   Proverbe français
Texte à méditer :   Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.   Hésiode
Texte à méditer :   On donne des noix à manger à quelqu'un qui n'a pas de dents.   Proverbe populaire
Texte à méditer :   On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.   Proverbe français
Texte à méditer :   Si vous voulez savoir le goût d'une pomme, il faut y croquer.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel.   Montesquieu
Texte à méditer :   Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne.   Jean-Jacques Rousseau
Texte à méditer :   La gourmandise commence quand on n'a plus faim.   Alphonse Daudet
Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon
Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky
Texte à méditer :   Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais
Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   L'homme est de glace aux trésors qu'il possède; il est de feu pour tout ce qu'il n'a pas.   Abbé Aubert
Texte à méditer :   L'alcool change un homme. Mais son effet est éphémère comme celui de la volupté.   Roger Lemein
Texte à méditer :   L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Trop de colle ne colle plus, trop de sucre n'adoucit plus.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau
Texte à méditer :   Miel à la bouche, dard à la queue.   Proverbe malais
Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois
Texte à méditer :   La science qui nourrit l'âme, vaut le pain qui nourrit le corps.   Pierre Lachambeaudie
Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée
Texte à méditer :   La vérité de la vie est une graine de piment.   Jean-Marie Adiaffi
Texte à méditer :   Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.   Alphonse Allais
Texte à méditer :   Le fromage est le supplément d'un bon repas et le complément d'un mauvais.   Eugène Briffault
Texte à méditer :   Une période d'échec est un moment rêvé pour semer.   Paramahansa Yogananda
Texte à méditer :   Mieux vaut être la paille de blé que la graine de mauvaise herbe.   Proverbe français
Texte à méditer :   La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.   Miguel de Cervantès
Texte à méditer :   L'impatience est le vinaigre des supplices.   Beaumarchais
Texte à méditer :   De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise
Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf
Texte à méditer :   La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.   Théodore Zeldin
Texte à méditer :   Dieu n'a fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Qui a bu ! boira chicorée Pacha.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Du pain, du vin et du boursin.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Des recettes sans un seul pépin.   BigrementBon.com
Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Le potage réussi est un signe de bonne éducation.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Celui qui est sot à table est sot partout.   Proverbe Gascon
Texte à méditer :   Quand on a mangé beaucoup d'ail il vaut mieux ne plus parler qu'à la troisième personne.   Curnonsky
Texte à méditer :   Le poisson naît dans l'eau mais il doit mourir dans l'huile.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du coeur et des amis.   Pierre Perret
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Le goût est un mystère qui trouve indéniablement sa meilleure expression dans le vin.   Jim Harrison
Texte à méditer :   Lire c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Quand la poule a des oeufs, ne la mettez pas dans la marmite.   Proverbe antillais
Texte à méditer :  Deux crabes mâles ne vivent pas dans le même trou.  Proverbe antillais
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte fait la grimace.   Proverbe turque
Texte à méditer :   Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence.   Paul Claudel
Texte à méditer :   De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise.   Guy de Monpassant
Texte à méditer :   Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier.   Oscar Wilde
Texte à méditer :   Nos repas sont charmants encore que modestes, grâce à ton art d'accommoder les restes.   Paul Verlaine
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement. Ce qu'on mange avec goût se digère aisément.   Georges Courteline
Texte à méditer :   Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.   Georges Courteline
Texte à méditer :   La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout.   Hariet Van Horne
Texte à méditer :   Impossible de bien réfléchir, de bien aimer, de bien dormir, si on n'a pas mangé.   Virginia Woolf
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   La cuisine c'est un art qui, pour ne pas s'abâtardir, a besoin de fantaisie, d'un petit grain de folie.   Yves Courrière
Texte à méditer :   Le gourmet est l'indispensable et trop rare collaborateur du cuisinier.   Béatrice Dussane
Texte à méditer :   Le fromage est le complément d'un bon dîner, mais c'est aussi le supplément d'un mauvais repas.   Jan Mara
Texte à méditer :   Tout a meilleur goût en plein air.   Claudia Roden
Texte à méditer :   La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale.   Françoise Sagan
Texte à méditer :   A la fin d'un bon repas, la pâtisserie est comme le bouquet d'un beau feu d'artifice.   Talleyrand
Texte à méditer :   Un verre de vin vaut un habit de velours.   Proverbe français
Texte à méditer :   Bonne chair rend le coeur joyeux.   Proverbe français
Texte à méditer :   Je boirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin.   Jean Gabin
Texte à méditer :   Entre la crise et la catastrophe, autant boire un verre de champagne.   Paul Claudel
Texte à méditer :   L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressé.   Georges Courteline
Texte à méditer :   En voyage, je regarde la carte des vins pour éviter les bouchons.   Raymond Devos
Texte à méditer :   Le whisky ! Rien de plus rude à avaler. Dans les pays civilisés, on boit du vin.   Charlie Chaplin

Les 10 dernières recettes

Pot-au-feu aux viandes fumées - le 26/01/2023 17:47 par Chantal_Belgique

A la fois soupe, viandes et légumes, le pot-au-feu est un repas complet. En 1792, en « passant par la Lorraine », Goethe assista à la confection de ce plat traditionnel : « Le boeuf était déjà presque cuit lorsqu'on mit dans la marmite des carottes, des navets, des poireaux, des choux et des autres légumes. La servante remplit de petites tranches de bon pain les assiettes et les bols disposés sur la table. Puis elle versa le bouillon de la marmite et nous engagea à en manger. Les légumes et la viande complétèrent ce diner si simple et dont tout le monde paraissait se trouver heureux ».
La recette du pot-au-feu n'a pas beaucoup changé en plus de 2 siècles ! A noter néanmoins que presque tout est permis, et ne sont pas hérétiques ceux qui, en plus du collier, des basses côtes ou de la poitrine croient bon de mettre au pot saucisse ou jarret de veau ou même morceau de poule...
« Le pot-au-feu du peuple, base des empires », disait Mirabeau. Mais que voulait-il dire par là ? Qu'un peuple qui mange à sa faim aspire à la conquête ? Et bien, franchement, cela se discute !

  

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 1 saucisse de Morteau
- 1 saucisse de Montbéliard
- 1 petit jambonneau fumé
- 150 g de lard fumé
- 1 oignon
- 2 clous de girofle
- 6 carottes de taille moyenne
- 3 navets
- 2 blancs de poireaux de petite taille
- 1 petit chou blanc
- 6 pommes de terre à chair ferme de taille moyenne
- 1 bouquet garni
- Sel - Poivre
- Raifort* et Pain

Technique :
1. Couvrir les viandes d'eau froide, porter à ébullition, égoutter et réserver.
2. Eplucher l'oignon, le couper en 2, piquer chaque moitié d'un clou de girofle.
3. Eplucher et laver les carottes, les navets, les poireaux et les pommes de terre.
4. Couper le chou blanc en 4, le faire blanchir 3 minutes dans de l'eau bouillante ceci pour lui faire perdre une partie de son goût âcre ; le rafraichir.
5. Dans un faitout, y déposer les viandes sauf les saucisses, les demi-oignons et le bouquet garni ; recouvrir d'eau froide, porter à ébullition et laisser cuire pendant 45 minutes.
6. Ajouter les carottes et les navets ; poursuivre la cuisson durant 20 minutes.
7. Ajouter la saucisse de Morteau et la saucisse de Montbéliard, les poireaux, les quartiers de chou et les pommes de terre ; saler, poivrer ; poursuivre la cuisson pendant 30 minutes.
8. Sortir les viandes pour les détailler sur une planche à découper ; remettre les viandes dans le bouillon et servir ensemble avec les légumes.
9. Accompagner le pot-au-feu de raifort et de pain grillé.

*raifort : La racine de raifort doit être consommé crue et râpée à la minute. Elle ne supporte pas la cuisson qui ferait disparaître tout de son intérêt, à savoir sa saveur piquante et poivrée si spéciale.


Crumble aux pommes et aux noix - le 23/01/2023 14:23 par Chantal_Belgique

Le crumble est un gâteau d'origine britannique composé d'une couche de fruits et d'une couche de pâte à l'apparence émiettée d'où le nom : en anglais « to crumble » signifie « tomber en miettes ».
À l'origine, le crumble fut créé au Royaume-Uni durant la Seconde Guerre mondiale, à cause du rationnement, les ingrédients nécessaires à la préparation de tartes nécessitant trop de farine, de beurre et de sucre. Aujourd'hui le crumble a pris bien des libertés sans toutefois ne pas transgresser la dernière couche émiettée...

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
Pour les pommes :
- 6 pommes type 'Cox Orange' ou 'Reinette'
- Le jus de 1/2 citron
- 75 g de sucre
- 60 g de beurre salé
Pour le crumble :
- 3 c. à s. de farine
- 3 c. à s. de cassonade
- 5 spéculoos écrasés
- 1 c. à s. de noix finement concassées
- 2 c. à s. de poudre d'amandes
- 1 c à s. d'huile d'olive

Technique :
1. Couper les pommes en quartiers, peler et ôter le coeur et les pépins ; couper chaque quartier en petits morceaux ; arroser de jus de citron au fur et à mesure pour éviter que les pommes noircissent.
2. Dans une casserole, sur feu doux, faire fondre le sucre jusqu'à ce qu'il brunisse très légèrement ; ajouter alors le beurre salé ; poursuivre la caramélisation, toujours sur feu doux, jusqu'à obtenir un caramel ambré ; retirer aussitôt du feu.
3. Ajouter prudemment les pommes ; laisser cuire 10 minutes, sur feu doux, en les remuant régulièrement pour qu'elles soient bien enrobées de caramel.
4. Huiler un plat à gratin, en garnir le fond avec les pommes ; réserver.
5. Préparer le crumble en mélangeant la farine, la cassonade, les spéculoos, les noix, la poudre d'amandes et l'huile d'olive ; pétrir le mélange du bout des doigts jusqu'à obtenir une pâte sableuse.
6. Emietter grossièrement le crumble de tel façon à recouvrir l'ensemble des pommes caramélisées
7. Enfourner à 180°C (th 6) pour 30 minutes jusqu'à ce que le crumble soit bien doré.
8. Servir chaud ou tiède.


crumble aux pommes et aux noix


Potage de lentilles corail et de carottes - le 21/01/2023 14:54 par Chantal_Belgique

« Aliments cuits au pot ». C'est la définition qu'au 13e siècle on donnait au mot « potage ». Pots de terre, pots de fer et aussi pots de cuivre, il est bien certain que dès lors qu'il y eut « pot », il y eut « potage ». Les moyens de chauffage étant rudimentaires quoi de plus naturel que de faire cuire dans le pot toutes les nourritures qui s'offrent : viandes, poissons, légumes, aromates... et si l'on a du vin, mettons-y du vin ! Si bien que les premiers potages ont donné les bouillabaisses, les matelotes, les potées et même les ragoûts.
« Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice ; c'est-à-dire que non seulement il en est la première pièce mais qu'il doit être combiné de manière à donner un des Amphitryons destiné aux nouveaux riches... » Signé : Grimod de la Revnière, gastronome rival de Brillat-Savarin. Grimod de la Revnière disait encore ceci : « Le potage réussi est un signe de bonne éducation. »
Il est certain qu'aujourd'hui encore le potage revêt une modestie de grand seigneur. Sa noblesse n'est pas proclamée mais discrètement susurrée et ce sont d'insoupçonnables petits riens qui peuvent la révéler.

  

Recette 1
Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 125 g de lentilles corail*
- 500 g de carottes
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 1 l de bouillon de légumes à partir de tablettes
- 1 c. à c. de cumin
- 1 c. à c. de curry
- 2 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre
Technique :
1. Peler, laver, couper les carottes en rondelles ; peler, émincer l'oignon et l'ail.
2. Faire revenir l'oignon 5 minutes sur feux doux dans une cuillère à soupe d'huile d'olive ; dès qu'il devient transparent, ajouter l'ail et les épices ; saler et poivrer.
3. Ajouter les carottes, verser les lentilles et mouiller avec le bouillon ; laisser mijoter à couvert pendant 30 minutes, le temps que les lentilles et les carottes soient bien tendres. 4. Mixer et servir avec un petit filet d'huile d'olive.


lentilles corail

*lentilles corail : Les lentilles corail sont des lentilles rouges dont on a retiré la pellicule


Recette 2
Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 120 g de lentilles corail*
- 3 carottes
- 2 cubes de bouillon de volaille
- 1 c. à s. de curry
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- Quelques tiges de coriandre effeuillées et lavées
- 1 c. à s. d'huile d'olive
- ±20 cl de lait de coco selon les goûts
- Sel - Poivre
Technique :
1. Rincer plusieurs fois les lentilles ; éplucher, laver, couper les carottes en rondelles ; porter 1 litre d'eau à ébullition, y délayer les cubes de bouillon de volaille.
2. Eplucher, émincer l'oignon ; faire revenir 3 minutes dans l'huile d'olive.
3. Ajouter les lentilles et les saupoudrer de curry, bien mélanger; ajouter les carottes et la coriandre ; saler et poivrer.
4. Mouiller avec le bouillon de volaille et porter à ébullition ; diminuer et laisser cuire, à frémissements, durant 30 minutes ou jusqu'à ce que les lentilles et les carottes soient tendres.
5. Mixer finement ; porter à ébullition.
6. Au moment de servir, ajouter de 10 cl à 20 cl de lait de coco ou alors éventuellement laisser le lait de coco chaud à disposition pour que chacun puisse le doser selon son goût.


potage de lentilles corail aux carottes et lait de coco


Poulet rôti aux feuilles de laurier, citron et ail - le 17/01/2023 11:48 par Chantal_Belgique

Dans sa chanson « Poulailler Song », Alain Souchon parle de la volaille qui fait l'opinion. A défaut de faire l'opinion, le poulet agrémente bien des dîners quand il ne règle pas la circulation !!!
Le poulet a d'abord été domestiqué pour les combats de coqs plutôt que comme source de nourriture. Puis, ces combats ayant été légalement interdits au 17e siècle en Occident, on se prit de passion pour les expositions, où l'on venait montrer les spécimens d'espèces exotiques qu'on avait croisées soi-même. D'où la prolifération de variétés qui s'en suivit.
Il faudra attendre le 19e siècle pour voir se mettre en place la production en série, et les années 1920 pour que s'établissent les poulaillers-usines. A cette époque, on n'élevait pas encore les poules spécifiquement pour leur chair, mais bien pour leurs oeufs. Lorsqu'elles n'étaient plus assez productives, on les abattait pour vendre leur chair.
Toutefois, dès les années 1950, les élevages de poulets destinés au marché de la viande dépasseront largement en nombre ceux des poules pondeuses. À la fin du 20e siècle, il se consommait en Occident plus de chair de poulet que de celle de tout autre animal.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 poulet de 1,5 kg
- 1 citron coupé en très fines tranches
- 3 gousses d'ail émincées
- 6 petites feuilles de laurier
- Feuilles de laurier supplémentaires pour tapisser le plat
- 4 c. à s. d'huile d'olive
- Sel marin - Poivre noir du moulin

Technique :
1. En glissant délicatement les mains sous la peau par l'ouverture du croupion, détacher légèrement la peau des blancs du poulet ; farcir chaque côté entre chair et peau de 4 tranches de citron, de l'ail émincé, et de 4 feuilles de laurier ; rabattre délicatement la peau et enduire le poulet de 2 cuillères à soupe d'huile d'olive ; saler et poivrer.
2. Tapisser le fond un plat à four graissé avec l'huile restante de feuilles de laurier, y répartir les tranches de citron restantes et déposer le poulet sur ce lit parfumé.
3. Enfourner à 180°C (th 6) et laisser cuire pendant 1 heure ; augmenter la température à 220°C (th 7) et prolonger la cuisson 10 minutes environ ou jusqu'à ce que la croûte soit bien dorée et croustillante.

Conseil : Pour vérifier la juste cuisson d'un poulet, enfoncez la pointe d'un pique de brochette au niveau de l'articulation de la cuisse : le jus qui s'écoule doit être clair et doré. S'il est rosé, prolongez la cuisson de 5 à 10 minutes.


Spaghetti bolognaise aux bettes et lentilles - le 15/01/2023 10:28 par Chantal_Belgique

Toujours la farine et l'eau... mais ces pâtes-là sont desséchées, moulées ou coupées et ont pour destin une consommation différée. Qui eut en premier l'idée de ce type de pâtes ? On raconte que Marco Polo vit les Chinois manger quelque chose qui ressemblait à ce que furent, plus tard, les spaghetti. Il en aurait rapporté la recette en Europe. Les Italiens mettent fort en doute cette origine. Des documents d'archives prouvent, en effet, que les pâtes étaient déjà populaires bien avant le 13e siècle. A moins que les pâtes ne soient nées en Allemagne. Mais en ce cas, il s'agit de nouilles... Nuance !
Les pâtes en Italie comme dans les régions de l'est se consomment souvent « fraîches » c'est-à-dire pétries à la maison. Nous n'avons pas, comme l'Italien ou l'Allemand l'habitude de cette préparation familiale. Dommage ! Les « pâtes fraîches » sont tellement bonnes. Au fond, pourquoi ne pas vous y mettre ?

  



Ingrédients pour 4 personnes :
- 500 g de spaghetti
- 400 g de haché de porc
- 1 botte de bettes
- 120 g de lentilles vertes du Puy
- 3 oignons finement émincés
- 3 gousses d'ail
- 800 g de tomates pelées en cubes (2 boîtes)
- 2 brins de thym
- 2 brins de romarin
- 2 brins d'origan
- 6 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre

Technique :
1. Dans une cocotte et 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, faire rissoler la viande ; la retirer quand elle est bien dorée.
2. Dans la même cocote, ajouter 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, y faire revenir, sur feu modéré, les oignons et les gousses d'ail pressées durant 5 minutes.
3. Ajouter la viande, les tomates pelées, le thym, le romarin et l'origan, saler et poivrer ; laisser mijoter, à couvert et sur feu doux, durant 45 minutes ; tenir chaud.
4. Verser les lentilles dans un grand volume d'eau non salée* ; cuire 20 minutes à partir de l'ébullition ; saler en fin de cuisson ; égoutter ; tenir chaud.
5. Rincer les bettes à l'eau froide ; séparer les feuilles des cardes (les tiges blanches) ; casser (à la main) en 2 les cardes afin d'ôter les filaments trop fibreux, couper ensuite en tronçons de 2 cm.
6. Dans une sauteuse et l'huile restante, faire revenir les bettes 2 minutes ; couvrir et laisser suer 5 minutes ; faire ensuite évaporer entièrement l'eau rendue à découvert et sur feu vif ; tenir chaud.
7. Cuire les spaghetti dans un grand volume d'eau salée : pour la cuisson, se référer aux indications portées sur l'emballage ; égoutter.
8. Dans la cocotte et la sauce bolognaise, ajouter les bettes et les lentilles, bien mélanger ; rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
9. Servir avec les pâtes et accompagner de gruyère râpé.

* Eviter de saler l'eau de cuisson car le sel durcit les lentilles et donc rallonge le temps de cuisson.

Suggestion : Ce n'est pas la saison des bettes (d'avril à novembre), pas de problème. Avec des épinards, du kale ou du paksoi (chou asiatique), ça marche aussi !


Roulades de chicon au comté, sauce Côtes du Jura - le 11/01/2023 11:07 par Chantal_Belgique

Un certain mystère entoure l'origine du chicon. La tradition veut que ce légume belge ait été découvert par hasard durant la période au cours de laquelle la Belgique a conquis son indépendance. Pendant les jours troublés de la « Révolution de Septembre 1830 », l'agriculteur Schaerbeekois Jan Lammers déserte sa ferme. A son retour, quel ne fut pas son étonnement de constater que les racines de chicorées qu'il avait laissées dans sa cave recouvertes de terre avaient donné des feuilles blanches !!!

  

Ingrédients (pour 5 personnes) :
- 10 chicons
- 10 tranches de Comté
- 10 fines tranches de lard fumé
- 2 échalotes
- 3 dl de crème fraîche
- 3 dl de vin blanc Côtes du Jura
- 100 g de beurre
- Sel - Poivre blanc

Technique :
1. Retirer les feuilles défraichies ; enlever un cône à la base des chicons, c'est une partie amère ; pratiquer une incision en forme de croix afin d'assurer une cuisson régulière ; laver les chicons sous un filet d'eau en entrouvrant les feuilles supérieures.
2. Faire fondre 50 g de beurre dans une cocotte, y ranger les chicons en veillant à ce que les légumes couvrent le maximum de surface ; assaisonner de sel et de poivre ; couvrir et faire cuire, sur feu doux, pendant 1 heure.
3. En fin de cuisson, prévoir un temps d'égouttage d'au moins 30 minutes afin d'éviter que l'eau contenue dans les chicons ne vienne perturber la consistance de la sauce
4. Couper les chicons en 2 dans le sens de la longueur ; les garnir d'une tranche de comté ; enrouler ensuite bien serré chaque chicon d'une tranche de lard fumé pour obtenir un rouleau compact.
5. Remettre les chicons emballés dans la cocotte avec 20 g de beurre ; faire rissoler de chaque coté ; surveiller la cuisson, le lard a tendance à brûler rapidement de part la présence de la graisse de constitution.
6. Peler et émincer finement les échalotes ; faire fondre le beurre restant, y faire revenir (sans coloration) les échalotes durant 5 minutes ; ajouter le vin blanc et laisser réduire de 1/2 ; ajouter la crème puis laisser mijoter durant 5 minutes, mélanger régulièrement.
7. Servir 2 chicons farcis au comté par personne ; arroser de sauce Côtes du Jura.


roulades de chicons au comté, sauce Côtes du Jura


Stoemp aux carottes et poireaux, saucisse de campagne - le 09/01/2023 14:43 par Chantal_Belgique

Le stoemp (prononcé « stoump ») est un plat populaire cuisiné à Bruxelles depuis la fin du 19ème siècle et probablement avant, l'usage de la pomme de terre étant attesté dès le 16ème siècle en principauté de Liège. Il est composé de purée de pommes de terre mélangée à un ou plusieurs légumes. Il accompagne traditionnellement des saucisses.
Dans « Tintin et les Picaros », le héros et ses amis sont invités, chez le chef des indigènes arumbayas, à consommer du « stoumpô » très relevé. Un terme très proche de stoemp qui laisse penser à un clin d'œil de l'auteur, Hergé.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 kg de pommes de terre farineuses
- 4 tiges de poireaux
- 600 g de carottes
- 2 cubes de bouillon de légumes
- 4 saucisses de campagne
- 70 g de beurre
- Noix de muscade
- Sel Poivre

Technique :
1. Eplucher, laver, couper les pommes de terre en 4 voire en 8 selon leur grosseur.
2. Enlever une partie des feuilles vertes des tiges de poireaux, laver en prenant soin d'écarter les feuilles pour enlever toutes traces de terre, couper en rondelles.
3. Peler, laver, couper les carottes en fines rondelles.
4. Amener à ébullition une grande quantité d'eau avec les cubes de bouillon de légumes ; aux premiers bouillons, ajouter les pommes de terre et les légumes, cuire durant 20 minutes.
5. Egoutter les pommes et les légumes ; les écraser au presse-purée, pas complètement question de garder un stoemp un peu consistant ; assaisonner de noix de muscade, saler et poivrer ; terminer en incorporant 40 g de beurre ; maintenir chaud.
6. Cuire les saucisses dans le beurre restant, sur feu doux, 15 minutes en alternant de côté toutes les 3 à 4 minutes.
7. Servir le stoemp chaud accompagné des saucisses.


stoemp aux carottes et poireaux, saucisse de campagne


BigrementMinceur > Chicons farcis au hachis de poulet, purée de pommes de terre - le 06/01/2023 09:38 par Chantal_Belgique

Valeur calorique par personne : 533 kcal

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 8 chicons
- 400 g de hachis de poulet
- 8 fines tranches de lard maigre
- Le jus de 1 citron
- 600 g de pommes de terre
- 50 ml de lait écrémé
- 20 g de margarine
- Noix de muscade
- Sel - Poivre
- 4 branches de persil effeuillées et ciselées

Technique :
1. Débarrasser les chicons des feuilles flétries ; laver et couper en deux dans le sens de la longueur ; retirer la partie amère.
2. Farcir les chicons de viande hachée, reconstituer les chicons et les maintenir individuellement avec une tranche de lard.
3. Dans une sauteuse, chauffer la margarine et colorer les chicons ; les arroser ensuite du jus de citron et poivrer ; couvrir et laisser cuire, sur feu doux, pendant 45 minutes ; surveiller régulièrement la cuisson, ajouter un peu d'eau si nécessaire.
4. Eplucher, laver, couper, cuire les pommes de terre à l'eau bouillante salée durant 20 minutes.
5. Egoutter et sécher les pommes de terre ; les réduire en purée soit au passe-légumes soit au presse-purée ; ajouter le lait écrémé préalablement chauffé, bien battre la purée pour y incorporer de l'air ; poivrer.
6. Disposer 2 chicons par assiette, les arroser du jus de cuisson et parsemer de persil ciselée ; accompagner de la purée de pommes de terre.


Fettuccine au poulet, feta et basilic - le 03/01/2023 10:30 par Chantal_Belgique

Toujours la farine et l'eau... mais ces pâtes-là sont desséchées, moulées ou coupées et ont pour destin une consommation différée. Qui eut en premier l'idée de ce type de pâtes ? On raconte que Marco Polo vit les Chinois manger quelque chose qui ressemblait à ce que furent, plus tard, les spaghetti. Il en aurait rapporté la recette en Europe. Les Italiens mettent fort en doute cette origine. Des documents d'archives prouvent, en effet, que les pâtes étaient déjà populaires bien avant le 13e siècle. A moins que les pâtes ne soient nées en Allemagne. Mais en ce cas, il s'agit de nouilles... Nuance !
Les pâtes en Italie comme dans les régions de l'est se consomment souvent « fraîches » c'est-à-dire pétries à la maison. Nous n'avons pas, comme l'Italien ou l'Allemand l'habitude de cette préparation familiale. Dommage ! Les « pâtes fraîches » sont tellement bonnes. Au fond, pourquoi ne pas vous y mettre ?


Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 500 g de fettuccine
- 4 blancs de poulet sans la peau
- 150 g de feta émietté
- 12 feuilles de basilic
- 3 tomates mondées (épluchées) et hachées
- 100 g de câpres
- 4 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre noir du moulin

Technique :
1. Faire cuire les pates 'al dente' dans un grand volume d'eau bouillante salée : pour le temps de cuisson, se référer aux indications portées sur l'emballage.
2. Faire chauffer 2 cuillères à soupe d'huile d'olive ; y faire cuire, sur feu moyen, les blancs de poulet durant 10 minutes ; saler et poivrer ; détailler en morceaux ; maintenir chaud.
3. Faire chauffer l'huile restante ; y faire frire les feuilles de basilic jusqu'à ce qu'elles soient croustillantes.
4. Egoutter les pâtes ; ajouter le poulet, les tomates et les câpres, la feta émiettée, et les feuilles de basilic ; terminer par un tour de moulin à poivre.


fettuccine au poulet, feta et feuilles de basilic


Kir Royal - le 31/12/2022 08:31 par Chantal_Belgique

Ingrédients (pour 1 Flûte) :
- 2 cl de crème de cassis
- 9 cl de champagne sec

Technique :
A réaliser directement dans le verre > Verser la crème de cassis dans la flûte et compléter avec le champagne très frais.

(A consommer avec modération)


Kir Royal