Texte à méditer :   Qu'un potage soit immangeable, cela ne tient parfois qu'à un cheveu.   Jules Romain
Texte à méditer :   Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.   A. B. Cheales
Texte à méditer :   Je suis gourmet. VOUS êtes gourmands. Il est obèse.   Graig Brown
Texte à méditer :   La bonne chair et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome.   Antoine Carême
Texte à méditer :   L'ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin
Texte à méditer :   Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.   Erasme
Texte à méditer :   L'homme pauvre fait sa cuisine avec de l'eau.   Proverbe magyar
Texte à méditer :   Le vin est un lubrifiant social.   Jean Clavel
Texte à méditer :   Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.   Proberbe irlandais
Texte à méditer :   L'amour et la faim sont les deux moteurs existentiels de tout homme censé.   John Van A
Texte à méditer :   Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.   Coluche
Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot
Texte à méditer :   La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager.   Oprah Winfrey
Texte à méditer :   Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Bonum Vinum laeteficat cor hominis (Le bon vin réjouit le coeur de l'homme).   Psaume 104,15
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Une bonne cuisinière est une sorcière qui dispense le bonheur.   Elsa Schiapparelli
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard
Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Manger est un besoin, savoir manger est un art.   La Rochefoucauld
Texte à méditer :   Le présomptueux devient raisin sec avant d'avoir été raisin mûr.   Proverbe berbère
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte, fait la grimace.   Proverbe turc
Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault
Texte à méditer :   Si le boeuf est beau, c'est que le pré est gras.   Proverbe antillais
Texte à méditer :   Quand le vin est tiré, il faut le boire.   Marcel Pagnol
Texte à méditer :   Faute de grives, on mange du merle.   Proverbe français
Texte à méditer :   La faim chasse le loup du bois.   Proverbe français
Texte à méditer :   Donner un oeuf pour avoir un boeuf.   Proverbe français
Texte à méditer :   A bon vin ne faut point d'enseigne.   Proverbe français
Texte à méditer :   Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.   Hésiode
Texte à méditer :   On donne des noix à manger à quelqu'un qui n'a pas de dents.   Proverbe populaire
Texte à méditer :   On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.   Proverbe français
Texte à méditer :   Si vous voulez savoir le goût d'une pomme, il faut y croquer.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel.   Montesquieu
Texte à méditer :   Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne.   Jean-Jacques Rousseau
Texte à méditer :   La gourmandise commence quand on n'a plus faim.   Alphonse Daudet
Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon
Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky
Texte à méditer :   Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais
Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   L'homme est de glace aux trésors qu'il possède; il est de feu pour tout ce qu'il n'a pas.   Abbé Aubert
Texte à méditer :   L'alcool change un homme. Mais son effet est éphémère comme celui de la volupté.   Roger Lemein
Texte à méditer :   L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Trop de colle ne colle plus, trop de sucre n'adoucit plus.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau
Texte à méditer :   Miel à la bouche, dard à la queue.   Proverbe malais
Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois
Texte à méditer :   La science qui nourrit l'âme, vaut le pain qui nourrit le corps.   Pierre Lachambeaudie
Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée
Texte à méditer :   La vérité de la vie est une graine de piment.   Jean-Marie Adiaffi
Texte à méditer :   Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.   Alphonse Allais
Texte à méditer :   Le fromage est le supplément d'un bon repas et le complément d'un mauvais.   Eugène Briffault
Texte à méditer :   Une période d'échec est un moment rêvé pour semer.   Paramahansa Yogananda
Texte à méditer :   Mieux vaut être la paille de blé que la graine de mauvaise herbe.   Proverbe français
Texte à méditer :   La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.   Miguel de Cervantès
Texte à méditer :   L'impatience est le vinaigre des supplices.   Beaumarchais
Texte à méditer :   De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise
Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf
Texte à méditer :   La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.   Théodore Zeldin
Texte à méditer :   Dieu n'a fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Qui a bu ! boira chicorée Pacha.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Du pain, du vin et du boursin.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Des recettes sans un seul pépin.   BigrementBon.com
Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Le potage réussi est un signe de bonne éducation.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Celui qui est sot à table est sot partout.   Proverbe Gascon
Texte à méditer :   Quand on a mangé beaucoup d'ail il vaut mieux ne plus parler qu'à la troisième personne.   Curnonsky
Texte à méditer :   Le poisson naît dans l'eau mais il doit mourir dans l'huile.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du coeur et des amis.   Pierre Perret
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Le goût est un mystère qui trouve indéniablement sa meilleure expression dans le vin.   Jim Harrison
Texte à méditer :   Lire c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Quand la poule a des oeufs, ne la mettez pas dans la marmite.   Proverbe antillais
Texte à méditer :  Deux crabes mâles ne vivent pas dans le même trou.  Proverbe antillais
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte fait la grimace.   Proverbe turque
Texte à méditer :   Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence.   Paul Claudel
Texte à méditer :   De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise.   Guy de Monpassant
Texte à méditer :   Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier.   Oscar Wilde
Texte à méditer :   Nos repas sont charmants encore que modestes, grâce à ton art d'accommoder les restes.   Paul Verlaine
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement. Ce qu'on mange avec goût se digère aisément.   Georges Courteline
Texte à méditer :   Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.   Georges Courteline
Texte à méditer :   La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout.   Hariet Van Horne
Texte à méditer :   Impossible de bien réfléchir, de bien aimer, de bien dormir, si on n'a pas mangé.   Virginia Woolf
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   La cuisine c'est un art qui, pour ne pas s'abâtardir, a besoin de fantaisie, d'un petit grain de folie.   Yves Courrière
Texte à méditer :   Le gourmet est l'indispensable et trop rare collaborateur du cuisinier.   Béatrice Dussane
Texte à méditer :   Le fromage est le complément d'un bon dîner, mais c'est aussi le supplément d'un mauvais repas.   Jan Mara
Texte à méditer :   Tout a meilleur goût en plein air.   Claudia Roden
Texte à méditer :   La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale.   Françoise Sagan
Texte à méditer :   A la fin d'un bon repas, la pâtisserie est comme le bouquet d'un beau feu d'artifice.   Talleyrand
Texte à méditer :   Un verre de vin vaut un habit de velours.   Proverbe français
Texte à méditer :   Bonne chair rend le coeur joyeux.   Proverbe français
Texte à méditer :   Je boirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin.   Jean Gabin
Texte à méditer :   Entre la crise et la catastrophe, autant boire un verre de champagne.   Paul Claudel
Texte à méditer :   L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressé.   Georges Courteline
Texte à méditer :   En voyage, je regarde la carte des vins pour éviter les bouchons.   Raymond Devos
Texte à méditer :   Le whisky ! Rien de plus rude à avaler. Dans les pays civilisés, on boit du vin.   Charlie Chaplin

Quelles huiles pour quelles préparations

  

Élément essentiel dans la majorité des plats et pour tous les types de cuisine, l'huile est un corps gras composé essentiellement d'« acides gras saturés » et d'« acides gras insaturés ». Dans les acides gras insaturés, on distingue les acides gras mono-insaturés* (oméga-9) et les acides gras polyinsaturés* (oméga-3 et oméga-6). Ces acides gras polyinsaturés sont très sensibles à la chaleur. Certaines huiles sont donc plus adaptées pour la cuisson que d'autres. Alors comment distinguer une huile qui supporte la cuisson d'une autre qui ne serait pas adaptée ?


► Les acides gras saturés sont des molécules de corps gras ayant des atomes de carbone totalement saturés en hydrogène. Chaque carbone porte le maximum d'hydrogène possible d'où le terme saturé. Toutes les liaisons entre les carbones sont simples.
Les acides gras saturés se trouvent notamment dans les graisses animales (lait, fromage, beurre, viande, lard...) mais aussi dans l'huile de coco et l'huile de palme. Ils sont pour la plupart solides à température ambiante.
Certains acides gras saturés sont associés à un risque plus élevé de maladies cardiaques, car une trop grande consommation d'acides gras saturés fait augmenter le cholestérol LDL (mauvais cholestérol). Un taux trop élevé de cholestérol LDL peut contribuer à la formation de plaques sur les parois internes des artères.

► Les acides gras insaturés sont des molécules de corps gras qui comportent une ou plusieurs doubles liaisons carbone-carbone. Quand l'acide gras présente une seule double liaison, il est dit mono-insaturé. Quand il en comporte plusieurs, il est dit polyinsaturé.
- Les acides gras mono-insaturés (oméga-9) dits « bon gras » sont fabriqués naturellement par l'organisme. Ils ont pour effet de faire baisser le taux de LDL (mauvais cholestérol) : ils contribuent donc à réduire les risques de maladies cardiovasculaires et d'hypertension mais aussi à réguler les réactions inflammatoires.
- Les acides gras polyinsaturés (oméga-3 et oméga-6) sont considérés comme des graisses dites « essentielles » car elles ne peuvent pas être synthétisées par l'organisme et sont donc apportées par l'alimentation. En quantité suffisante, dans le cadre d'une alimentation équilibrée et variée, les acides gras polyinsaturés permettent de diminuer les taux sanguins de cholestérol LDL (mauvais cholestérol). Ces acides gras sont très sensibles à la chaleur et peuvent être détériorés par des modes de cuisson trop agressifs.
De manière générale, il s'agit de trois familles de graisses bénéfiques à la santé cardiovasculaire. Cependant, il est recommandé de favoriser les oméga-3 et oméga-9 et de diminuer la consommation d'oméga-6. Un excès d'oméga-6 sur les oméga-3 augmenterait les risques de maladies chroniques de même qu'un excès d'oméga-6 et un manque d'oméga-3 encouragerait l'obésité.

  

L'huile d'arachide : Pour les cuissons à haute température.

L'huile d'arachide est une huile à la saveur peu prononcée qui résiste très bien à la chaleur et de ce fait est parfaitement adaptée pour les fritures et les cuissons à haute température. Qu'il s'agisse de frites, de beignets ou de tempuras, l'huile d'arachide présente l'avantage d'avoir un point de fumée* très élevé (232°C). Attention cependant à ne pas en abuser, car elle contient essentiellement des oméga-6.

*point de fumée : Lorsqu'une huile émet des fumées de manière continue à partir d'une certaine température, on appelle cela le « point de fumée ». C'est le moment où une huile devient impropre à la consommation car les produits qui la composent commencent à se désintégrer et à se dénaturer.
Lorsqu'une huile dépasse le point de fumée, on dit qu'elle atteint « le point éclair » autrement appelé le « point d'inflammation ». Ce stade représente un véritable danger domestique car l'huile devient un corps combustible qui peut s'enflammer. On atteint alors le point d'inflammation lorsque les vapeurs émises par le point éclair rencontrent de quoi s'enflammer.

  

L'huile de coco : Un complément aux huiles culinaires traditionnelles.

Non seulement l'huile de coco est un complément aux huiles culinaires traditionnelles mais également un atout dans le cadre d'une cuisine saine. Elle a la particularité de résister à de hautes températures (point de fumée : 232°C) et d'avoir une délicate saveur de noix de coco. Ne vous étonnez pas de la consistance solide et blanche de l'huile de coco. L'huile de coco fond à environ 26°C. A une température ambiante inférieure elle est solide. Pour cette raison, on l'appelle aussi « graisse de coco ».
Pratique pour des poêlées de légumes ou pour remplacer le beurre dans les recettes, elle est essentiellement composée d'acides gras saturés, dont l'assimilation par l'organisme est différente de celle du beurre. Le corps ne les stocke pas, ce qui en fait une huile excellente pour la santé.

  

L'huile de colza : Pour la cuisine du quotidien, en cuisson à l'exception des fritures et en assaisonnement.

L'huile de colza fait partie des huiles les plus équilibrées, sa composition en acide gras monoinsaturés (oméga-6) et poly-insaturés (oméga-3 et oméga-6) est remarquable. Son point de fumée est de 240°C.
De par son goût relativement neutre, l'huile de colza peut être utiliser dans les poêlées de légumes, la cuisson des viandes et des poissons, également en pâtisserie… De nombreux usages sont possibles. À l'exception des fritures, cette huile étant beaucoup trop riche en oméga-6 qui se transformeraient dès lors en substances nocives sous l'effet d'une trop forte chaleur. L'huile de colza est idéale également pour l'assaisonnement, son ratio en oméga-3, oméga-6 et oméga-9 est excellent.

  

L'huile de maïs : Idéale pour cuire, rôtir et frire, aussi comme base dans les sauces froides.

Sa principale qualité est sa forte teneur en acide gras mono-insaturés (28%) et polyinsaturés (58%). Le reste, un peu plus de 13%, est composé d'acides gras saturés. Étant donné que ce sont les acides gras saturés qui semblent avoir un lien direct avec le taux de cholestérol, l'huile de maïs est relativement bien équilibrée pour l'organisme. Toutefois, le ratio oméga-6/oméga-3 de l'huile de maïs n'est pas des plus équilibrés car elle contient trop d'oméga-6, d'où l'intérêt de l'alterner avec d'autres huiles.
L'huile de maïs possède un goût assez neutre et convient aussi bien pour les préparations chaudes que froides. Elle est idéale pour cuire et rôtir ou comme base pour les sauces froides et les vinaigrettes. En raison de son point de fumée à 232°C, elle convient parfaitement pour les fritures.

  

L'huile de noix : Uniquement en assaisonnement.

L'huile de noix compte parmi les rares huiles ayant une très bonne teneur en oméga-3. Cet acide gras est essentiel car il n'est pas synthétisé par notre organisme : il faut donc le trouver dans notre alimentation. Il a de nombreuses fonctions dans l'organisme ; entre autres, il contribue au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire. L'huile de noix fournit également un autre acide gras essentiel de la famille oméga-6 qui fait baisser le taux de LDL (mauvais cholestérol).
Le point de fumée de l'huile de noix étant de 160°C, l'huile de noix fait partie de ces huiles qu'il ne faut pas chauffer. Toutefois, vous pouvez l'incorporer dans l'appareil d'un cake ou d'un gâteau. Cuite ainsi au four, elle ne présente aucun danger.

  

L'huile d'olive: S'utilise aussi bien froide en assaisonnement que chaude en cuisson.

L'huile d'olive est composée en majorité de lipides mono-insaturés, les oméga-9 dits « bon gras ». Ils ont pour effet de faire baisser le taux de LDL (mauvais cholestérol) : ils contribuent donc à réduire les risques de maladies cardiovasculaires et d'hypertension mais aussi à réguler les réactions inflammatoires.
L'huile d'olive peut être utilisée aussi bien froide (dans des sauces pour salade ou à la place du beurre dans les pâtes par exemple) que chaude (pour la cuisson de viandes ou de légumes voire même pour la friture). Il est important néanmoins de ne pas l'utiliser à trop haute température soit pas plus de 180°C. Son point de fumée (huile d'olive extra vierge) est de 191°C. Au-delà, l'huile d'olive devient impropre à la consommation car les produits qui la composent commencent à se désintégrer et à se dénaturer.

  

L'huile de pépins de raisin : L'huile parfaite pour les fritures.

Elle est l'une des huiles végétales les plus riches en acides gras essentiels de type oméga-6. On note sa pauvreté en acides gras essentiels de type oméga-3 ce qui en fait une huile capable de supporter de très haute températures. Son point de fumée est 216°C.
Qu'il s'agisse de frites, de beignets, d'une fondue bourguignonne ou de tempuras, l'huile de pépins de raisins est une des huiles les plus appropriée à ce type de cuisson. De plus de par son goût neutre, le produit n'en sera pas dénaturé.

  

L'huile de sésame : Pour un assaisonnement d'inspiration asiatique.

Elle renferme à parts égales des acides gras mono-insaturés et polyinsaturés. Le reste, plus ou moins 15% est composé d'acides gras saturés.
L'huile de sésame a une saveur prononcée très agréable. Elle se prête à merveille pour parfumer des plats et salades asiatiques, mais aussi pour faire poêler des légumes. Son point de fumée est de 232°C. On lui préfère cependant une utilisation pour rehausser un assaisonnement ou bien pour l'ajouter en fin de cuisson, afin de conserver tous ses bienfaits.

  

L'huile de tournesol : Ultra-polyvalente. Convient tant aux préparations froides que chaudes fritures y comprises.

L'huile de tournesol est essentiellement composée d'acides gras insaturés, bénéfiques pour la santé cardiovasculaire. Les oméga-6 et oméga-9 qu'elle renferme en quantité ont la propriété de réduire les taux de lipides sanguins, notamment le mauvais cholestérol (LDL) au profit du bon cholestérol (HDL). En revanche l'huile de tournesol ne contient aucun oméga-3. Tous les nutritionnistes s'accordent sur la nécessité d'associer l'huile de tournesol à d'autres types d'huile au quotidien pour équilibrer au mieux cet apport oméga-3/oméga-6 dont notre organisme a besoin.
Huile végétale du quotidien par excellence, l'huile de tournesol est neutre en goût et présente un point de fumée élevé (232°C). Elle se prête donc autant en cuisson que pour l'assaisonnement, ou comme matière grasse dans vos recettes de cakes et gâteaux.


Date de création : 11/08/2023 12:04
Catégorie : BigrementSavoir -
Page lue 2403 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !